Couteaux catalans

Couteaux catalans artisanaux fait main dans les Pyrénées-Orientales

Vous allez être redirigé vers mon site internet. Merci de votre patience.

http://coutellerie.fr66.info/index.html

Coutellerie catalane artisanale


Le couteau CATALAN a une ligne élégante et effilée, qui le ferait aisément, à première vue, cataloguer comme couteau hispanisant. Il faut dire que la Catalogne , mi-française, mi-espagnole, se trouve de part et d'autre de la frontière des 2 pays. C'est Perpignan qui est le berceau du couteau catalan français, avec des couteliers spécialisés, comme René  Mellot ou Martin Frères.
La première caractéristique qui saute aux yeux, c'est cette "cassure" dans la forme du manche, qui sépare la partie haute de la partie basse constituée d'une mitre en forme de fusée conique , et se terminant par une boule ou une "queue de crotale"
La partie haute est en corne, avec un insert de cuivre ou de laiton ouvragé, qui relie de chaque côté la mitre de tête à la mitre conique. La belle lame en "feuille de sauge" n'est généralement pas exactement symétrique, plus plate au dos. Elle arbore des décors gravés, souvent des motifs végétaux et floraux.
le ressort est puissant, avec un tenon qui s'insère dans une lentille de forme variable. Pour les ressorts les plus puissants un anneau facilite le décrantage.
Les parties métalliques sont décorées au burin, toujours sur les thèmes végétaux, mais aussi sur des symboliques autour du soleil et de l'eau.
La Catalogne Nord désigne la partie des pays catalans située en France. L'expression désigne la partie du département français des Pyrénées-Orientales qui est de langue et culture catalanes.
Le département des Pyrénées-Orientales est un département situé au sud de la région Occitanie. Sa limite sud est à la frontière de l'Espagne (province de Gérone). Son territoire correspond à l'ancienne province du Roussillon agrandi du pays du Fenouillèdes (pays de tradition languedocienne). Les autres pays traditionnels du département sont la plaine du Roussillon, la Haute Cerdagne, le Conflent, le Vallespir, les Aspres, les Albères, la Salanque et le Capcir2.
L'Insee et la Poste lui attribuent le code 66.
Il n'y a pas de terme officiel pour désigner les habitants des Pyrénées-Orientales, couramment appelés Catalans, Catalanes3 ou Roussillonnais, Roussillonnaises4, bien que ces termes puissent prêter à confusion avec les habitants de Catalogne et ceux du seul Roussillon.
Patrimoine des Pyrénées-Orientales
Perpignan
CLMH, 2005 Le Palais des rois de Majorque à Perpignan30, palais-forteresse et jardins en promontoire dominant la plaine du Roussillon, édifiés par Jacques II d'Aragon en 1309, capitale du royaume de Majorque ;
Le stade Aimé-Giral, de l'USAP, club de rugby à XV, et le stade Gilbert-Brutus, des Dragons catalans, club de rugby à XIII de la Super League ;
Le Castillet, la cathédrale et de multiples hôtels particuliers ;
Sant Vicens, atelier de céramiques d'art et lieu d'exposition ;
Le centre de la ville où vivent depuis le xve siècle des Gitans.
Le Vallespir
Le Musée d'art moderne de Céret, qui retrace l'importance de Céret dans l'histoire de l'Art moderne du xxe siècle31.
Prats-de-Mollo-la-Preste : fort Lagarde de Vauban et la réserve naturelle nationale de Prats-de-Mollo-la-Preste ;
Serralongue : Les tours de Cabrenç (xe siècle - xiiie siècle) ;
Corsavy : La tour de Batère, nœud du réseau du château de Castelnou ;
Arles-sur-Tech : abbaye Sainte-Marie (xe siècle) et cloître gothique du (xiiie siècle)
Les gorges de la Fou ;
Le Musée d'art moderne de Céret, qui retrace l'importance de Céret dans l'histoire de l'Art moderne du xxe siècle32.
Les Albères et Côte Vermeille
CLMH, 2005 Le château Royal de Collioure à Collioure33
Le château de Valmy, sur les hauteurs d'Argelès-sur-Mer34.
CLMH, 2005 Le château d'Aubiry, œuvre de l'architecte danois Viggo Dorph-Petersen, à l'entrée de Céret35.
L'aire protégée de Paulilles36
La réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls37
Le centre d'interprétation de l'Albera d'Argelès-sur-Mer38
Les Aspres
Serralongue : Les tours de Cabrenç (xe - xive siècle)
CLMH, 2005 Le prieuré de Serrabone39
Le Capcir
Site officiel du Capcir
Site officiel de l'Espace Nordique du Capcir
La Cerdagne[modifier
La centrale solaire de THEMIS à Targasonne
Le four solaire d'Odeillo
Le petit train jaune reliant Villefranche-de-Conflent à Latour-de-Carol : voyage dans la haute vallée de la Têt et de la Cerdagne
Site officiel du tourisme en Cerdagne
Le Conflent
Le parc naturel régional des Pyrénées catalanes40
CLMH, 2005 L'abbaye Saint-Michel de Cuxa
CLMH, 2005 L'abbaye Saint-Martin du Canigou
Villefranche-de-Conflent : fortifications de Vauban
CLMH, 2005 Eus : un de plus beaux et plus ensoleillé village de France
Mont-Louis : fortifications de Vauban
Le four solaire de Mont-Louis
Le Fenouillèdes
Site préhistorique du Caune de l'Arago, sur la commune de Tautavel où a été découvert l'Homme de Tautavel41.
CLMH, 2005 L'aqueduc d'Ansignan : pont-aquaduc aux bases romaines (iiie siècle)
CLMH, 2005 Le chapitre à Saint-Paul de Fenouillet (viiie siècle) : décor de gypseries et clocheton heptagonal (xviie siècle),
CLMH, 2005 Le château cathare Saint-Pierre à Fenouillet (xie siècle) : seul vestige cathare non remanié par les troupes françaises après son annexion au royaume de France par le traité de Corbeil (1258)
Les gorges de Galamus et l'ermitage Saint-Antoine, abri troglodyte entre Saint-Paul-de-Fenouillet et Cubières-sur-Cinoble (ve siècle)
La forêt de Boucheville (trois influences climatiques : méditerranéenne, atlantique et montagnarde)
CLMH, 2005 Notre-Dame de Laval (xe siècle, xviie siècle) à Caudiès-de-Fenouillèdes : retable remarquable (xive siècle)
Le lac de l'Agly
Le Ribéral
Le site géologique des Orgues d'Ille-sur-Têt42.
Le sommet de Força Réal, (507 mètres), ancien château fort et tour à signaux qui domine toute la plaine du roussillon.
La Salanque
CLMH, 2005 La forteresse de Salses : importante forteresse espagnole du xvie siècle sur l'ancienne frontière nord de la Catalogne43.
CLMH, 2005 Le musée mémorial du camp de Rivesaltes
La plaine du Roussillon[modifier | modifier le code]
La Maternité Suisse d'Elne
La cathédrale d'Elne (XIe) et son cloitre, l'un des plus beaux de France